Assaba : Atelier sur l’utilisation des fonds de la zakat pour soutenir la santé reproductive

Écrit par Super User le . Publié dans Politique

Kiffa,,  05/07/2022

Le wali de l'Assaba, M. Mohamed Ould Ahmed Mouloud, a supervisé, mardi à Kiffa, un forum organisé par la délégation du ministère des Affaires islamiques et de l'Enseignement originel, en coopération avec le Fonds des Nations unies pour la Population, pour échanger avec les imams, sur la manière d'utiliser les fonds obtenus de la Zakat, pour soutenir la santé reproductive et garantir les droits des femmes et des filles dans les milieux vulnérables.

Dans un discours prononcé à cette occasion, wali a précisé que la question de l'autonomisation des femmes dans la politique générale du gouvernement bénéficie de hautes directives de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, notant que les participants au forum suivront des exposés sur la façon d'utiliser les fonds obtenus de la Zakat, pour soutenir la santé reproductive.

Il a déclaré que les leaders d'opinion du côté religieux, y compris les juristes et les imams, sont soucieux de créer une conscience sociale éclairée et sont tenus de plaider en faveur du renforcement du rôle des femmes dans le développement et le bonheur de la société.

De son côté, le conseiller du ministre des Affaires islamiques et de l'Enseignement originel chargé des nouvelles technologies, M. Ahmed Ould Tah, a indiqué que ce forum s'inscrit dans le cadre du plan élaboré par le ministère, visant à mettre en œuvre les engagements de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani pour promouvoir le département des Affaires islamiques.

Quant au représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population spécialisé en santé de la reproduction, M. Mohamed El-Kory Ould Boutou, il a souligé l'importance de la zakat, comme source pour faciliter l'accès des couches vulnérables, notamment les femmes et les filles, à la santé de la reproduction, notant que les efforts considérables qui ont été consentis dans le domaine de la santé jusqu'à présent n'ont pas été en mesure de modifier sensiblement le taux de mortalité maternelle, par rapport à la sous-région.

Le forum a eu lieu en présence du hakem et du maire de Kiffa ainsi que des autorités sécuritaires de la wilaya.

Logo