Mauritanie : une enveloppe financière de 71 millions de dollars pour sept communes

Écrit par Super User le . Publié dans Politique

AMI - Le secrétaire général du ministère des Affaires économiques et de la Promotion des Secteurs productifs, M. Mohamed El Moustapha dit Idoumou Ould Abdi Ould Jiyid, a supervisé, vendredi à Nouakchott, au siège de la coordination du Projet d’appui à la décentralisation et au développement des villes intermédiaires productives (Moudoun) la signature d'une convention de délégation de travail entre ladite coordination et les maires des communes bénéficiaires des interventions du projet.

Le projet, financé conjointement par le gouvernement mauritanien et la Banque mondiale à hauteur de 71 millions de dollars sera mis en œuvre entre 2020 et 2025.

Il vise à améliorer l'accès des populations proches des wilayas bénéficiaires des interventions du projet et des services urbains, y compris l'électricité, les infrastructures, les prestations et le renforcement des capacités des fonctionnaires et des élus des collectivités locales, dans une optique d’automatisation des mairies et des conseils régionaux dans l’accomplissement efficace de leur mission de promoteurs du développement local.

La convention a été signée, au nom du projet par son coordonnateur M. Sid’Ahmed Bousseif, et par les maires des communes bénéficiaires, à savoir Rosso, Selibabi, Kiffa, Aïoun, Bassiknou, Adel Bagrou et le camp de M’Bera.

« Cet important projet, qui intervient en exécution des engagements de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, entre en vigueur dans un contexte mondial difficile, en raison des répercussions de la pandémie de la Covid 19, mais la volonté sérieuse de la cellule de coordination du projet avec l'appui direct du ministère des affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs, a permis de réaliser un bilan positif pour la première composante », a affirmé à cette occasion, le Secrétaire Général du Département.

Il a ajouté que la première composante a permis la préparation de deux portefeuilles de projets, dont le premier composé de 23 projets d'investissement initial avec une enveloppe financière de 1,5 milliard MRU, soit près de 40 millions de dollars américains, et le second, constitué de 36 projets d’exécution rapide avec une enveloppe financière de 133 millions MRU, soit près de 3,7 millions de dollars américains.

« Le projet adopte une approche participative avec les communes bénéficiaires et leur apporte de l’aide dans l’élaboration et la conception de leurs plans de développement, en plus de la sélection de leurs projets, sur la base de critères objectifs », a-t-il dit.

Il ajoute : « diverses formes d'appui institutionnel avaient été entreprises, dans le cadre de la seconde composante de ce projet, relative à l'appui à la décentralisation et au renforcement des capacités des collectivités locales, au profit des communes et des administrations centrales concernées par la mise en œuvre du projet.

Le coordonnateur dudit projet a affirmé, quant à lui, dans son exposé détaillé présenté pour la circonstance, l’exécution de tous les plans, programmes et projets mis en œuvre dans le cadre de ce projet, suivant une approche participative entre les porteurs des projets et les maires des communes bénéficiaires, soulignant que 80% du financement du projet est orienté vers des investissements réalisés dans les environs des villes bénéficiaires.

« Ce sont les bénéficiaires du projet qui identifient les projets prioritaires, tandis que la cellule de coordination du projet se charge de la matérialisation de ces programmes sur le terrain », a-t-il souligné, mettant en exergue la grande importance revêtue par les projets en cours d’exécution dans le cadre du projet ; ce qui requiert leur examen minutieux et de s’assurer de leurs retombées positives à tous les niveaux avant leur mise en œuvre.

Prenant à son tour la parole, le maire de la Commune d’Aïoun et porte-parole des maires des communes bénéficiaires, a souligné l’arrivée du projet à un stade avancé de son exécution, après la signature des conventions entre la coordination du projet et les communes bénéficiaires.

Il a souligné l'importance de ce projet, qui, dira-t-il, concrétise une nouvelle vision dans le domaine de la décentralisation et du développement local, d’une part, mobilise d’importants fonds pour l’exécution de projets qualitatifs et des programmes de développement répondant aux aspirations des populations des zones bénéficiaires, d’autre part.

Logo