Promouvoir « Mes engagements » AFFAIRE DREISSE le Wali du Haodh Charghi désobéissance ou partie prenante.

Écrit par Super User le . Publié dans Politique

Lors de la visite du Ministre de l’intérieur dans les régions du Guidimakha, Gorgol et Brakna, il a insisté sur une forme de Gouvernance axée sur une vision de pérennisation de la paix plutôt qu’à comploter les conflits, et ce conformément au projet de société du Président de la République « Mes engagement »

 Les efforts visant à améliorer la gouvernance locale doivent d’abord déterminer ce qui marche déjà, et ce en portant le regard au-delà des structures étatiques. La gouvernance locale est généralement assurée par un réseau complexe d’acteurs officiels et non officiels. L’adhésion et la participation des acteurs clés du secteur privé, des organisations de la société sont souvent essentielles au succès des initiatives.  Agir sur ces processus officiels sans comprendre leurs rapports avec les mécanismes informels peut conduire à l’échec, fragiliser les institutions existantes, et accroître ainsi le risque de conflit par inadvertance.

Ainsi les engagements du Président de la république traduits dans la déclaration de Politique générale du Premier Ministre ont été résumés en une seule phrase qui dit tout ( Un Etat fort au service du citoyen).

Votre mission s’adressant aux autorités est de veiller sur la gestion des ressources de l’Etat dans vos circonscriptions administratives de manière efficace et efficiente. Vous devez veiller sur le fonctionnement des services et en particulier celle qui consiste à assurer des services essentiels tels que les soins de santé, l’éducation, la distributionde l’eau, l’assainissement, la justice et la sécurité. La bonne gestion de ces services au niveau local peut contribuer à pérenniser la paix de plusieurs manières. La population est la mieux placée pour exprimer ses propres besoins et aspirations répondre aux besoins de la population promptement fait partie de votre devoir. Vous devez savoir que vous êtes au service du citoyen.

Le Ministre de l’intérieur a rappeler aux autorités que leur mission consiste à contribuer à pérenniser la paix : 1) en assurant les services et la promotion du développement durable de façon plus efficace et plus efficiente ; 2) en donnant la parole à la population sur un mode représentatif et inclusif; 3) en cultivant une volonté politique de régler les conflits et de pérenniser la paix bref…..

Enfin le Ministre a exhorté les autorités au respect de l’éthique publique sous toutes ses formes qui constitue l’une des valeurs clés de la démocratie. La gouvernance doit renforcer la protection des droits humains, ainsi qu’à assurer la bonne gouvernance de la chose publique. Elle a également pour rôle de maintenir la confiance entre les autorités compétentes, les élu.es, la société civile, et les citoyens.

Au même moment le Wali du Hodh Charghi persiste et signe pas question de transparence et de règlement pacifique des conflits qui existent dans la région il prend ouvertement part dans les conflits et refuse de les confier aux hakems territorialement compètent.

La lettre qui lui a été adressée depuis décembre 2020 par l’actuel Ministre de l’intérieur prouve le peu d’intérêt qu’il accorde à ce pouvoir et confirme son manque d’adhésion au projet de société du Président de la République. Il assumera les conséquences des dégâts humains et matériels causés par sa position partisane et son incitation des populations à la désobéissance et à la confrontation.  

Droits de l’Homme: Atteinte au droit à la non-discrimination, Droit à un procès équitable,Droit à l’information, Droits économiques, sociaux et culturels.

La rétention de l’information relative à la suite réservée à la lettre du Ministre de l’intérieur constitue en elle seulement une violation manifeste d’un droit humain reconnu universellement pour tous qui est le droit à l’information. Ce que les citoyens à tort ou à raison croient maintenant que vous êtes engagé avec une partie du conflit et que l’esprit de la lettre est contradictoire avec vos intérêts ce qui vous amène à la garder en attendant le prochain mouvement pour sortir du Hodh conservant des bonnes relations avec ce groupe. Cela au prix de se rebeller contre le ministre, les engagements du Président de la République, la Déclaration de Politique Générale du Premier Ministre et les ordres écrits du Ministre de l’intérieur.  

Mais la vraie question que le commun des mortels doit poser comment un Wali peut se rebeller de cette façon contre tout un système.  Combien gagne-il de cette affaire pourquoi il viole encore la déontologie administrative qui dicte dans les cas similaires de transmettre le dossier au Hakem ???????

   

SOW OUMAR

Logo