Societé chinoise Hondong … L’histoire d’une séparation collective arbitraire, aggravée par l’ignorance (photos)

Écrit par Eclairage le . Publié dans Politique

Adrar Info - "Nous sommes plus de 100 travailleurs de l’entreprise chinoise Poly Hondong à etre licenciés collectivement le 27 juillet 2017. Il n’y a pas une porte que nous n’ayions tapée, multipliant nos souffrances et décevant nos espoirs mais en vain. Et ce, dans notre pays, où nous avons été privés de nos justes droits, par une entreprise étrangère".

En ces termes, l’employée licenciée Mint Salem Mohammed résume l’histoire de la souffrance provoquée, par le licenciement de 105 travailleurs de la société chinoise, sans justification claire.

Ces travailleurs continuent à se cramponner au fil de l’espoir et patientent de trouver oreille auditive et équitable pour écouter leur récit.

Le début de l’affaire...

Isselek-ha Salem explique que le début de l’histoire a commencé lorsque les travailleurs de la société ont décidé de désigner des délégués, qui parleraient en leur nom et présenteraient leurs revendications afin d’améliorer les conditions de travail et en vue d’augmenter les salaires. Mais la société n’a pas voulu de cette démarche.

Elle a donc décidé de se débarrasser des délégués et d’interdire le travail syndical, avant que les autres travailleurs ne décident de soutenir leurs collègues et d’être solidaires avec eux.

Les travailleurs non licenciés se sont, tout de même, solidarisés avec leurs collègues et ont quitté leur travail.

Cela a provoqué la colère des responsables de la société, qui ont considéré cela comme une désobéissance aux ordres et ont décidé de les licencier collectivement.

Mint Salem et ses 100 collègues voient en ce licenciement : Une sorte de spoliation du droit et une enfreinte de la loi mauritanienne car les responsables de la société ne se sont pas fondés sur la loi pour justifier leur décision.

Leur objectif était seulement, d’exercer un effet terrible, sur les travailleurs, afin de les mener à ne pas penser ultérieurement à la solidarité entre travailleurs ou à la recherche de droits.

Voir la suite sur ce lien : 

https://www.alakhbar.info/?q=node/19930

Traduit par adrar.info